Variation des LEDs : suite de l’enquete et rebondissements

Variation ou suite de l’enquête de Graphite et Bricoleur :

Episode 2 des aventures de nos enquêteurs sur la piste des LED.

Nous avons reçu de nombreux mails pour mettre rapidement en ligne l’episode 2 alors le voilà.

 

Tout d’abord avant de commencer l’epilogue sur la variation, nous vous remercions pour l’accueil des aventures de Graphite et Bricoleur. En effet, nous ne pensions pas qu’aborder des notions parfois complexes avec de l’humour aurait autant de succès.

Nous avons décidé d’accélérer l’enquête sur la variation avec de nouveaux éléments.

Elles changent d’intensité et pourtant il n’y a pas de fil ??

Nouveau mystère pour nos enquêteurs et aucun indice. La luminosité des ampoules LED change, et pourtant en suivant les fils d’alimentations…. rien… aucun poussoir, aucun variateur (ou eco variateur).

Qu’a cela ne tienne, Graphite suit le fil du Neutre et Bricoleur suit le fil de la phase.

Résultat : il se sont retrouvés tous les deux devant le disjoncteur du tableau électrique ( un magnifique courbe C de 10 ampères au passage). Alors comment est ce possible ?

Pas le choix, il faut retourner voir le professeur elec pour avoir un debut de réponse…

Et là en chemin, discrètement au détour d’un mur du séjour, un poussoir, seul, sans fil de phase ni fil de neutre, clic tranquillement et fait varier les LEDs.

Ni une , ni deux, nos enquêteurs Graphite et Bricoleur se mettent en filature.

 

Tesla , l’inventeur des ondes électromagnétiques :

Apres plusieurs heures d’espionnage, nos fins limiers découvrent le pot aux roses !

Derriere le fameux poussoir, un module YOKIS a été ajouté par un chirugien électricien non agréé. impossible de deviner sa presence dans la boite batibox, du travail bien fait.

Et oui, vous pouvez piloter vos ampoules LED en variation sans forcement tirer de nouveaux fils. Et donc éviter de fastidieux travaux (saignées, ponçage, peinture, etc…) et donc faire des économies. Même si au premier abord , ces modules ont un certain coût.

Le premier de la classe pour faire cela et maître en la matiere est le MTV500ER de YOKIS.

Nos experts en filature ont pris de nombreux clichés de ce fameux roi de la variation. Tel des paparazis voilà le résultat en direct de leur planque :

34500
34501

34503

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce dieu de la variation a connu de nombreuses modifications depuis son arrivée sur le marché.

En effet il y a encore quelques mois, il n’avait que 3 fils. Il était purement radio. Un bon début pour lui, mais avide de commandes, de LED et de pouvoir, il a subi une mutation en 2016, un nouveau fil (blanc) lui permet d’être maintenant aussi FILAIRE.

Vous pouvez donc en plus lui adjoindre directement un bouton poussoir, et donc le loger dans la boite, directement à la place de l’interrupteur qui commandait vos ampoules LED. ou alors au plus proche des LED, mais dans ce cas, dommage vous perdez l’intérêt de cette mutation.

 

Graphite et Bricoleur en as de l’espionnage, ont installés une camera pour filmer ce MTV500ER :

 

Des avantages mais aussi quelques inconvénients :

On ne peut pas tout avoir, la mutation a aussi ses limites.

En effet, pour le raccordement, ce n’est pas aussi simple que l’eco variateur qui n’a pas besoin du fil neutre.

Dans le cas du micromodule radio MTV500ER de YOKIS, vous aurez besoin du fil Neutre, de la phase,  mais aussi du fil qui part vers la lampe, et du fil du bouton poussoir (dans le cas ou vous utilisez l’option filaire en plus de la radio).

Si vous ne devez faire que du filaire, une petite economie est possible, car son cousin germain, le MTV500E (sans le R à la fin) fait EXACTEMENT la même chose, mais sans l’aspect radio.

Vous noterez que l’aspect radio, outre le coté pratique et sans fil, permet plus tard de transformer votre installation en la centralisant !

 

Mais il manque quelqu’un dans ce duo !

Effectivement , on ne vous la fait pas ! Graphite et Bricoleur se sont aussi posés cette question :

Si le MTV500ER est piloté par des ondes Radio, c’est bien qu’il y a quelqu’un qui les « fabrique ».

Alors le plus simple, c’est le larbin de service, qui ne fait qu’une seule chose, émettre un petit signal radio à chaque appuis, son nom, E2BP. Mais attention, pas si idiot que cela , car il a DEUX CANALS (donc CANAUX si on s’accorde un moment grammatical) .

Il a lui aussi un cousin , mais qui a l’habitude de se doper aux ondes et donc d’être plus rayonnant, ou plutôt plus puissant. Son nom? E2BPP, P pour Power ou PLUS.

3447634475

Fin de la filature :

Nos deux enquêteurs Graphite et Bricoleur, ont passés plus de 48h à ne pas dormir, pour vous offrir en exclusivité toutes ces informations…

Mais leur enquete , n’est pas terminée, loin de là.

En effet, en remontant les fils de neutre et de phase (voir le debut de cet article), ils ont remarqués dans le tableau électrique, un element bizarre. Ce n’est pas un disjoncteur, ni un telerupteur

affaire à suivre……

 

envoyer un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.